TOP

United for Ellxs (CENACED, CBi MX et ARISE Mx) participe à la simulation III CEPREDENAC

United for Ellxs (CENACED, CBi MX et ARISE Mx) présents au III CEPREDENAC Simulation, pour contribuer à une région mieux préparée aux catastrophes.

Visitez le site officiel

source: sinaproc.gob.pa

Le Panama reçoit 16 pays invités du monde entier et de la région d'Amérique centrale et de la République dominicaine pour le premier exercice multi-menaces.

Dans un effort interinstitutionnel visant à renforcer et à mesurer les capacités nationales et régionales des organisations de protection civile, de santé et de gestion globale des risques de catastrophe face aux phénomènes indésirables, le troisième exercice multi-menaces dans la région et le premier au Panama a la Participation de pays invités tels que : le Canada, le Mexique, les États-Unis, l'Argentine, Israël, le Japon, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Costa Rica, le Nicaragua, le Brésil, l'Équateur, le Pérou, la République dominicaine et l'Union européenne.

 

« Par décret exécutif ; Le ministre du gouvernement du Panama, Roger Tejada, a annoncé le développement de l'exercice régional qui rassemble dans notre pays environ un millier de spécialistes du sauvetage, de la recherche, du sauvetage, de la logistique, de la planification, des opérations, des médecins, des techniciens médicaux d'urgence, de la gestion des risques, dangers des matériaux, lutte contre les incendies, sécurité et évaluateurs, entre autres. Ils ont la responsabilité d'élaborer un plan ambitieux qui renforcera également les relations civilo-militaires avec les Unités de secours humanitaires (UHR). Le ministre Tejada a réitéré qu'il s'agit d'un exercice strictement simulé qui se déroule dans divers scénarios dans les provinces de Panama, Colón, Darién, Los Santos, Panama Oeste et Chiriquí sous la direction du Système national de protection civile (SINAPROC), Force de travail conjoint et la coopération technique du Centre de coordination pour la prévention des catastrophes en Amérique centrale et en République dominicaine (CEPREDENAC).

 

Au cours de l'exercice, différentes activités sont menées qui visent à promouvoir et à renforcer la culture de prévention et de réponse aux risques, aux urgences ou aux catastrophes, où la ressource la plus précieuse face à une catastrophe est le temps de réponse, a déclaré Carlos Rumbo, directeur général de SINAPROC.

 

L'exercice a permis de recréer un tremblement de terre de grande magnitude et de pratiquer des exercices d'atténuation dans lesquels des équipements et des outils spéciaux seront utilisés, ainsi que des technologies de surveillance et d'alerte précoce. La résistance des sauveteurs a été mise à l'épreuve, c'est pourquoi ils effectueront un exercice de recherche, de localisation et de sauvetage dans des structures effondrées qui durera 36 heures, sur la chaussée d'Amador, à Panama City. Un risque biologique de grippe aviaire (H5N1) avec des cas suspects dans l'ouest de Panama, une cyberattaque, dirigée dans la zone opérationnelle stratégique avec des défaillances technologiques et un déversement d'hydrocarbures dans les réservoirs de stockage sous le pont Las Américas.

 

Il est prévu qu'entre le 13 et le 14 juin 2023, en raison de l'hypothétique catastrophe et dans la poursuite de l'appel international, plus de 500 membres de la brigade d'El Salvador, du Guatemala, du Honduras, du Costa Rica, du Nicaragua et de la République dominicaine se mobiliseront au Panama. .

Poste un commentaire